Actualités

Toutes les catégories


Yasmina Khadra : « J’ai toujours rêvé d’être écrivain »

Yasmina Khadra : « J’ai toujours rêvé d’être écrivain »

play button

Yasmina Khadra, parrain du concours d’écriture « Plumes francophones », était l’invité de TV5. Pour l’auteur de L’Attentat et de Ce que le jour doit à la nuit, le rêve d’écrire est une « vocation ». « Depuis que je suis petit, j’ai envie de devenir écrivain », dit-il, racontant son bonheur lorsqu’il découvrait des livres grâce auxquels il a forgé (…)

Posté dans Actualités, Culture, Littérature

Les autorités marocaines prennent-elles en otage le salon du livre de Paris ?

Les autorités marocaines prennent-elles en otage le salon du livre de Paris ?

play button

Dans un article publié sur le site OrientXXI, le journaliste Ignace Dalle se demande, alors que le Maroc est l’invité d’honneur du Salon du livre de Paris qui s’est ouvert le 24 mars à Paris, si les autorités du royaume n’ont pas carrément noyauté cet événement. En effet, selon lui, les choix qui ont présidé à (…)

Posté dans Actualités, Culture, Littérature, Maghreb

Un photographe algérien veut « documenter l’Algérie » avec son IPhone

Un photographe algérien veut « documenter l’Algérie » avec son IPhone

play button

Fethi Sahraoui veut documenter l’Algérie. Né en 1993, ce jeune photographe travaille depuis plus d’un an sur son premier long projet : Stadiumphilia. « Il ne s’agit pas de football, il s’agit du stade en lui-même », raconte le photographe qui immortalise la vie aux abords du stade avec son téléphone portable. Lire la suite ici Partagez sur vos réseaux (…)

Posté dans Actualités, Culture

Amazigh Kateb : Barakat M'Esskat Barakat

Amazigh Kateb : Barakat M'Esskat Barakat

play button

« Le silence, ça suffit ! », « Barakar m’eskat », une chanson prémonitoire d’Amazigh Kateb. Il est des silences lâches, des silences complices… Il suffit parfois de regarder en soi pour trouver le courage de dire « Stop, ça suffit! ». Et en musique, c’est plus fun… Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Culture, Gnawa, Musique

3ème salon de la calligraphie et de l’architecture à Tamanrasset

3ème salon de la calligraphie et de l’architecture à Tamanrasset

play button

Vingt deux artistes prennent part à la 3ème édition du salon de la  calligraphie et de l’architecture en Algérie, dont le coup d’envoi a été donné dimanche à  Tamanrasset. Les participants, représentant les wilayas d’Ouargla, El-Oued, Mostaganem et Chlef, auront, durant les trois jours de ce salon, à mettre en exergue, à travers des oeuvres (…)

Posté dans Actualités, Culture

Brigitte Bardot: « Je ne me suis pas battue contre l’Algérie française pour accepter une France algérienne »

Brigitte Bardot: « Je ne me suis pas battue contre l’Algérie française pour accepter une France algérienne »

play button

Interview. À l’occasion de la sortie de son livre de citations et d’aphorismes, Répliques et piques, aux éditions de l’Archipel, Brigitte Bardot s’est entretenue, avec Valeurs actuelles. Voici quelques extraits: L’état de la France « J’ai été élevée dans l’honneur, le patriotisme, l’amour et le respect de mon pays. Quand je vois ce qu’il est devenu, je suis assez (…)

Posté dans Actualités, Afrique du nord, Culture, Droit des femmes, France, Média, Politique

Akli Yahyaten : Yal Menfi (live)

Akli Yahyaten : Yal Menfi (live)

play button

Akli Yahyaten, né en 1933 à Aït-Mendes près de Boghni, en Algérie, est un chanteur algérien de musique kabyle. Émigré en France dans les années 1950, il travaille comme manœuvre spécialisé dans les usines Citroën et commence à fréquenter le milieu artistique du Quartier latin (Slimane Azem, Zerrouki Allaoua, Cheikh El Hasnaoui). Suspecté, à la suite d’une dénonciation, de collecter des fonds au profit du FLN, il sera emprisonné à plusieurs reprises. Durant (…)

Posté dans Akli Yahyaten, Culture, Musique

Il y a 54 ans, Mouloud Feraoun était assassiné par l’OAS

Il y a 54 ans, Mouloud Feraoun était assassiné par l’OAS

play button

Mouloud Feraoun est un écrivain algérien d’expression française né le 8 mars 1913 à Tizi Hibel en haute Kabylie et assassiné à Alger le 15 mars 1962. Élève de l’école normale d’instituteurs de Bouzaréah (Alger), il enseigne durant plusieurs années comme instituteur, directeur d’école et de cours complémentaire, avant d’être nommé inspecteur des centres sociaux. Feraoun commence à écrire en 1939 son premier roman, Le Fils du pauvre. L’ouvrage, salué par la critique obtient (…)

Posté dans Culture, Guerre de Libération, Histoire, Littérature

Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Chroniques