Les formidables découvertes archéologiques d’Alger

En 2009, d’importants vestiges archéologiques ont été découverts dans le centre d’Alger, appelée Icosium dans l’antiquité. L’histoire de la plus importante découverte archéologique d’Algérie a commencé avec des sondages exploratoires sur le tracé du métro d’Alger, qui ont ensuite conduit à des fouilles, lancées en 2013, qui ont permis d’exhumer des vestiges s’étendant de l’ère romaine à celle de la colonisation française, en passant par les époques byzantine et ottomane. Un édifice public pavé de mosaïques du Ve siècle et une vaste nécropole byzantine du VIIe siècle renfermant plusieurs dizaines de tombes ont notamment émergé de ce chantier de 3000 mètres carrés, rapporte l’AFP.

Menées par un groupement constitué du Centre national de recherches archéologiques (CNRA) et de l’Institut national des recherches archéologiques préventives (INRAP, français), ces fouilles ont montré au contraire que les sites dans la capitale ont été bien conservés. Afin de préserver le patrimoine historique de la ville, la station de métro ne fera que 3.250 m2 au lieu des 8.000 m2 prévus initialement, et le tunnel du métro devra passer à 35 mètres sous terre. Place des Martyrs, la future station-musée qui doit être inaugurée en novembre s’inspirera de musées italiens et grecs.

Lire l’article complet sur le site du Point. 

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Antiquité, Histoire


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

Le site romain de Leptis Magna en Libye tombe en ruines (c’est le cas de le dire)

Le site romain de Leptis Magna en Libye tombe en ruines (c’est le cas de le dire)

play button

Leptis Magna était l’une des villes importantes de la république de Carthage. Sous Dioclétien, en 303, lors de la partition de l’Afrique proconsulaire, elle devient la capitale de la nouvelle province, la Tripolitaine. Ses ruines sont situées près de la ville actuelle de Khoms, à environ 120 km à l’est de Tripoli, sur l’embouchure de l’oued Lebda en Libye. Aujourd’hui, le site de Leptis Magna constitue l’un des (…)

Posté dans Antiquité, Histoire

Le Tombeau de la Chrétienne en péril

Le Tombeau de la Chrétienne en péril

play button

Le tombeau de Juba, dit « de la Chrétienne », se meurt. Pourtant classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1982, ce site historique d’exception coincé entre le splendide mont Chenoua et la Méditerranée périclite, comme bien d’autres joyaux archéologiques de notre patrimoine, dans l’indifférence quasi-générale. « Selon les visiteurs et journalistes sur place, l’unique entrée du monument (…)

Posté dans Actualités, Antiquité, Histoire, Tourisme