Kennedy félicite l’Algérie pour son indépendance

Après quelques hésitations quant à la « question algérienne » jusqu’en 1961 au moins, le 35ème président des Etats-Unis finit par s’aligner sur les positions de son entourage et d’une partie du département d’Etat en soutenant l’indépendance de l’Algérie. Cette allocution télévisée, prononcée le 5 juillet 1962, prend acte de cette indépendance et entérine la position officielle du gouvernement américain.

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Ben Bella, Guerre de libération, Histoire


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

Souvenirs des coopérants soviétiques en Algérie dans les années 60

Souvenirs des coopérants soviétiques en Algérie dans les années 60

play button

Plusieurs milliers de coopérants soviétiques vivaient et travaillaient en Algérie dans les années 60 – sans doute l’époque durant laquelle la relation entre l’URSS et l’Algérie fut la plus forte et la plus féconde. Cette vidéo, qui date de 1968, recense plusieurs petits films qui mettent en scène des familles de coopérants russes durant leurs (…)

Posté dans Ben Bella, Boumediene, Histoire

15 octobre 1962 : Kennedy accueillait Ben Bella à la Maison Blanche

15 octobre 1962 : Kennedy accueillait Ben Bella à la Maison Blanche

play button

Il y a 50 ans, le président John Fitzgerald Kennedy était assassiné à Dallas. un an auparavant, le 1er octobre 1962, il recevait le premier président de l’Algérie indépendant, Ahmed Ben Bella, à Washington à l’occasion de l’admission de l’Algérie aux Nations Unies. Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Ben Bella, Guerre de Libération, Histoire

1963 : Ben Bella fait interdire les cireurs de chaussures, symbole de l’humiliation coloniale

1963 : Ben Bella fait interdire les cireurs de chaussures, symbole de l’humiliation coloniale

play button

L’une des premières décisions prises par le président Ben Bella après l’indépendance fut d’interdire les « yaouleds », les cireurs de chaussures, dans les rues des villes. Les cireurs de chaussures constituait en effet l’un des symboles de la domination – et de l’humiliation – coloniale, comme on peut le voir dans cette vidéo qui montre quelques (…)

Posté dans Ben Bella, Histoire