« La rue des Vandales » de Kateb Yacine au Théâtre

Vous aimez le théâtre, la littérature, l’histoire, prouvez-le ! La compagnie « Les Montures du Temps » veut monter la pièce « La rue des Vandales » de Kateb mais manque de moyens. Elle lance une campagne sur KissKiss Bank Bank pour réunir la somme de 5 000 euros. Vous savez ce qui vous reste à faire, si vous aimez le théâtre et si vous avez les moyens. cliquez sur le lien et offrez même un euro.  Cette pièce ne peut vor le jour que grâce à vous, à nous tous.

La rue des vandales s’inspire de la pièce Le cadavre encerclé de Kateb Yacine, elle-même transposition au théâtre du roman Nedjma, où les amis des descendants des Keblout, Lakhdar et Nedjma, évoquent chacun leur tour les souvenirs liés à leur amitié ainsi qu’à leur lutte contre l’occupation coloniale. Nedjma signifie « étoile » en arabe. Elle est la personnification à la fois de l’amour, de la terre, de la liberté. Lakhdar, lui, est le leader d’une petite équipe de militants qui organise la résistance aux alentours du 8 mai 1945. Ensemble, ils incarnent toutes celles et ceux qui ont lutté pour l’indépendance, en Algérie comme ailleurs.

Anaïs Cintas fait le choix, à travers sa mise en scène, de faire entendre la polyphonie des voix et le franchissement des frontières. Saisie par la puissance, le lyrisme et la modernité de l’écriture poétique de Kateb Yacine, elle porte sur scène ce spectre de l’Algérie qui hante la France, laissant dans son sillon un malaise collectif, du déni, de la peur, du tabou. Mais il est surtout question d’humanité car l’histoire de la colonisation, les tortures, les révoltes sont autant d’exemples de la formidable capacité des résistants algériens de se soulever face à la barbarie.

Le lien pour que cette pièce voit le jour 

 

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Culture, Théâtre


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

Dernier single du Groupe El Dey

Dernier single du Groupe El Dey

play button

Le noyau de ce groupe est composé de musiciens originaires de Hussein Dey, une commune de la wilaya d’Alger. L’influence Gnawa vient notamment de feu Maalem Benaissa, un maître du gumbri disparu fin 2008 et présent dans le film Tagnawittude sorti en 2011. Un premier titre à succès, Ana Djazaïri, fait connaître le groupe en 2011. Puis vient Maria, en 2013. En 2016, El Dey (…)

Posté dans Actualités, Culture, Jeunesse, Maghreb, Musique

Le cinéma algérien à l’honneur au festival de Fameck en France

Le cinéma algérien à l’honneur au festival de Fameck en France

play button

Le festival du film arabe de Fameck, en Moselle, dans l’est de la France, mettra l’Algérie à l’honneur de sa 28e édition, du 4 au 16 octobre, avec un accent porté sur la jeune génération de réalisateurs, et une soirée réservée au comédien et humoriste Fellag, rapporte l’AFP. « L’étoile d’Alger » de Rachid Benhadj (vidéo ci-dessus), (…)

Posté dans Actualités, Cinéma et TV, Culture, France