Moi, Najla, Française d’origine tunisienne alors que mon histoire commence à prendre un sens, à trouver son équilibre, des événements ébranlent, remettent en question ma légitimité, en tant que Française musulmane de France. Je suis alors Charlie, Bardo, Sousse, Paris et Tunis. Je suis tour à tour la France puis la Tunisie. Au-delà de ce que l’on peut-être, à ces moments-là sur Facebook ou comme l’affichent les médias, je me rends compte que mon identité humaine prend le dessus, me retirant toute identité culturelle, religieuse… Je deviens alors la peine, l’émoi, l’effroi, la colère, l’incompréhension, le dégoût, l’impuissance, la lassitude mais aussi, et paradoxalement la paix, l’amour, la tolérance…

Un autre extrait :

« Une chose me parait étrange alors qu’elle me parle : le fait que mes parents me parlent en arabe et que moi je leur réponde en français. Ne serait-ce pas là, la revendication d’une appartenance, d’une identité, de part et d’autre ? Je n’en sais rien, mais c’est comme si mes parents affirmaient qu’eux étaient tunisiens et que moi, je leur répondais que j’étais française… »

Double Culture Najla HIDRI

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !