Cette phrase m’extirpe de mon sommeil, je me réveille affolée, déconcertée, avant même l’aube, ce cauchemar je l’ai fait un millier de fois, cette phrase je l’ai apprise par coeur, je la redoute, elle me suit, elle ne veut pas me lâcher, elle m’angoisse et me fascine. Nous sommes au beau milieu du Ramadan, ce mois qui naguère incarnait une spiritualité divine : une vie simple, minimaliste .. Hélas, il est aujourd’hui synonyme de journées moroses et vaniteuses, et de soirées savoureuses, tardives et festives.

Je m’assois sur la terrasse afin de pratiquer du « taffakur », ou encore du »taddabour » deux termes arabes largement répandus à l’ère du soufisme, pendant l’âge d’or de l’islam pour désigner la méditation:la contemplation de l’univers, une recherche de la solitude, une quête de la paix de soi, un lien d’amitié avec la nature, une admiration des créatures et une adoration inconditionnelle du divin , à cette heure-ci de la nuit, c’est si agréable d’être assise sous un ciel couvert de millions d’étoiles, je m’interroge, oui, j’ai tellement de questions à poser à mon créateur : « Et si cette approche philosophique me mène sur le chemin du divin ? Et si le fait d’être loin de la méditation m’avait arraché ma cohérence et mon rationnel ? « .

Est-ce judicieux de parler ainsi d’Allah ?
Suis-je comme l’ordonne la tradition musulmane soumise à mon seigneur ?

La raison veut que chaque humain ait le droit de s’interroger, de douter, de relativiser, la foi est plus belle quand elle est travaillée, méritée qu’ héritée .

Sommes-nous devenus violents, intolérants, émotifs et abrutis faute de méditation ?

L’islam d’aujourd’hui est-il compatible avec la science, le développement, la tolérance, la modernité, les droits de l’homme, la fraternité, la justice, le progrès, la paix, l’amour et surtout LA VIE ?

Les musulmans d’aujourd’hui connaissent-ils vraiment L’Islam ?

« Qui sont les plus mauvais des musulmans » crié-je dans la terrasse au beau milieu de la nuit ?

Les femmes ou les hommes ?
Les célibataires ou les mariés ?
Les sunnites ou les chiites ?
Les maghrebins ou les moyens orientaux ?
Les illettrés ou les instruits ?
Qu’en est-il des musulmans de l’occident ?
L’islam peut-il être compatible avec la république ?
Pourquoi les émigrés musulmans peinent-ils à s’intégrer dans la société occidentale ?
L’islam peut-il soutenir la condition féministe ?
L’islam soutient-il les minorités, les plus faibles et les plus démunis ?
L’islam est-il compatible avec la liberté individuelle ?

Peut-on être comédien, peintre, musicien, chanteur, sculpteur, chirugien, scientifique, littéraire … Et musulman ?
Peut-on être, athlète de haut niveau, danseuse étoile , actrice, photographe, journaliste, nageuse , cycliste , médecin, astronaute, chercheuse… et musulmane ?
L’islam m’autorise t-il à voyager seule à des milliers de kilomètres de chez moi ?

L’islam oblige t-il vraiment la femme à se couvrir la tête ?
L’islam oblige-il la femme à mettre ce vêtement ignoble et degradant qu’est la burka ?
Qu’en est-il des musulmans mangeurs de porcs, buveurs d’alcool, homosexuels et tatoués sont ils des sous musulmans ?

Dieu m’autorise-il à boire du Coca-Cola à la place du Hamoud Boualem, à manger des Pringles à la place de Mr. Chips, à consommer du Macdonald au lieu d’un kebab ? À faire mes courses au Migros au lieu d’un commerce oriental ?

Est-il dangereux aujourd’hui de naître et de grandir sur une terre d’islam ?
Est-il plus approprié de violenter et d’harceler une femme que de la câliner et de l’embrasser dans les rues d’orient?

Selon mon entourage, je demeure une mauvaise musulmane, je ne prie pas, je ne me tiens pas à carreau et j’ai une langue bien pendue, peut être c’est pour cela que j’irais en enfer, je rencontrerais La bàs l’Abbé Pierre, mère Thérèse et Saint Thomas d’Aquin car ils n’étaient point musulmans, on sera sans doute en compagnie de Mickael Jackson, car il avait osé changer sa couleur de peau.
Pourquoi se mêlent-ils de ma vie, de mes convictions ? Sont-ils les secrétaires de Dieu, sa police peut être ?

Peut être que Dieu m’aime après tout, peut être pas, j’ai peur de Dieu, peur de l’inconnu, peur de ce qui peut m’arriver dans l’au delà, peur d’aller en enfer comme beaucoup l’ont prédit..

La religion est pour Dieu, la terre est pour nous tous, que chacun de nous cesse de parler au nom de Dieu, laissons la créature à son créateur.

Puis, que vaut réellement le djihed ? ce qui se passe actuellement en orient comme guerres civils, magouilles internes, corruption, règlements de compte, est-ce ça leur djihed ?
Le sang qui coule en orient est-il la conséquence de leur djihed ?
L’insécurité, l’instabilité, les maladies, le sang des innocents, la violence, l’oppression, l’injustice, le désastre socio-économique .. Sont- ils les conséquences de leur djihed ?

Ils parlent de djihad, mais de quel djihad parlent-ils ? Laissez moi vous parler cette fois ci un peu de mon djihed:

-vivre comme je l’entends est mon djihed.
-Refuser le dictat des standards beauté du monde où je vie est mon djihed.
-La grossesse, l’accouchement, les violences obstetricales, l’allaitement …..sont mes djihed.
-Allaiter mon enfant dans la place publique est sous les regards meprisants et insistants des passants est mon djihed.
-Accepter mon corps au fils des années, malgré les rides et la vieillesse est mon djihad.
-Aimer les gens malgré leur différence est mon djihad.
-Rester intègre, honnête et loyal est mon djihed.
-La rigueur au travail est mon djihed.
-Combattre mon égo et mes demons est mon djihad.
-Poursuivre mon éducation est mon djihad.
-Prier pour l’amour,la tolérance et la paix dans le monde est mon djihad.
-Etre amie avec la nature est mon djihed.
-Assumer mon travail et mon foyer est mon djihad.

Suis -je une bonne musulmane ?
« Suis-je une bonne musulmane »crié-je de plus en plus fort ?
L’islam est-il une religion de sur mesure ? Dois- je rentrer dans un moule pour être une bonne musulmane ?

Mon djihad est de pouvoir me vêtir d’un minimum, de sentir l’air libre circuler dans mes cheveux pendant que je me déhanche, admirez ma beauté ! Admirez mes courbes ! Admirez ma liberté ! Regardez comment mon corps s’exprime ! regardez moi, je danse ! Mon corps s’exprime en face de cette jolie mosquée ! Les gens me regardent, ils me regardent mais pas comme avant ! leur regard est plein de compassion, de respect et d’amour, je danse, je suis à la fois vulnérable et puissante, je ne crains rien, je ne vois que la sérénité et l’amour autour de moi ! … Oui, Laissez moi danser ! laissez moi vivre ! Laissez moi rêver ! Laissez moi encore croire en la beauté de mon Orient !

Vous voyez bien, mon djihad n’est guère le votre !

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !