La « double culture »… Qu’est-ce vraiment ? Vaste sujet qui déchaîne les débats actuels autant qu’il enchaîne celles et ceux qui en sont les objets. Ce livre, c’est l’histoire d’une jeune femme dont la vie passe et repasse à travers deux mondes, deux systèmes de référence que certains voudraient opposer alors que tout nous montre qu’ils peuvent cohabiter et s’enrichir. Najla Hidri mêle ici l’ironie, la légèreté et la lucidité en passant d’un souvenir à l’autre… Elle nous démontre qu’il est tellement facile de trouver sa place et son équilibre dans une double culture qui fait de soi une personne singulière, complète et riche. Elle se nourrit de l’actualité et de son histoire personnelle pour dresser le portrait de cette société dans laquelle elle est née… Le constat est sans appel !

On assiste parfois à une débâcle d’analyses dans les médias et à travers les discours de certains politiques sur la question de l’intégration. La situation sociologique des jeunes issus de l’immigration est disséquée, expliquée sous tous les angles et on essaie seulement de donner un semblant de réponse sans comprendre vraiment. On parle à leur place, comme si ces jeunes étaient incapables de dire ce qu’ils vivent. On en fait des personnes inaudibles, preuve qu’ils ne veulent pas s’intégrer à notre société démocratique et laïque. Ils seraient l’autre, l’étranger, ceux qui s’opposent au monde occidental.rtains voudraient opposer alors que tout nous montre qu’ils peuvent cohabiter et s’enrichir. Najla Hidri mêle ici l’ironie, la légèreté et la lucidité en passant d’un souvenir à l’autre… Elle nous démontre qu’il est tellement facile de trouver sa place et son équilibre dans une double culture qui fait de soi une personne singulière, complète et riche. Elle se nourrit de l’actualité et de son histoire personnelle pour dresser le portrait de cette société dans laquelle elle est née… Le constat est sans appel !

Alors, c’est en lisant « Double Culture » qu’on prend plaisir à entendre la voix d’une jeune femme qui explique de manière limpide qu’avoir un pied ici et l’autre « là-bas » n’est rien d’autre qu’une richesse inestimable. « Là-bas », c’est la Tunisie, le pays de ses parents, la terre d

e ses ancêtres, ses racines… Najla Hidri nous emmène dans son monde, celui de la chanson française, de la musique tunisienne et à travers ses deux cultures, elle nous montre qu’il n’y a rien de plus beau que de vivre de ces deux univers.
Nous avons parfois l’impression d’être au milieu des belles senteurs du pays, au-delà de la Méditerranée… On voyage en parcourant ses lignes et à aucun moment on ressent que l’auteur renie l’une ou l’autre de ses identités. Néanmoins, elle nous pousse à nous questionner sur les valeurs de la France, un pays qu’elle sent se perdre dans la montée du racisme banalisé, de la peur de l’autre, une peur lâchement instrumentalisée. Mais Najla Hidri nous invite à rejoindre son optimisme. Ne jamais se dénaturer pour ne jamais laisser personne la faire douter que son identité est une belle contribution pour la France.

Une « Double Culture » pour ne jamais s’effacer, ne jamais être invisible et refuser que la société la façonne à son image. Un livre qui est une réelle leçon envoyée aux détracteurs de l’intégration. A celles et ceux qui prônent l’assimilation, l’auteur nous invite à avancer, fiers de cette double culture et de cette double identité qui la fait être. Un hommage sincère à ses parents qui ont fait le plus beau sacrifice : quitter leur terre pour offrir une meilleure vie à leurs enfants… Une leçon d’amour, tout simplement….

 

Khalid MOSSAYD

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !