Freha, le 19/03/2018A son excellence Monsieur  Abdelaziz Bouteflika Président de la République

 

Objet :   - Demande d’ouverture d’une enquête sur le bradage du foncier public

- Demande de suspension du permis de construire délivré par le wali de Tizi-Ouzou à un chef d’entreprise pour entamer des travaux dans l’aérodrome de Freha et ouvrir un débat sur le devenir de ce terrain stratégique qui représente le dernier espoir pour toute la jeunesse et le poumon de cette commune  carrefour.

 

Votre  excellence,

Comme pourrait le faire chaque citoyen de la commune de Freha, de la Daïra d’Azazga et de la Wilaya de Tizi-Ouzou ; Je m’adresse à vous avec un cœur lourd, puisqu’il s’agit de l’intérêt général.

 

Votre excellence,

A Freha, la mafia du foncier agit à visage découvert sans que personne ne bouge.

L’aérodrome de Freha, un terrain stratégique de 18 hectares a été  bazardé en 1991 à un privé dans des conditions discutables pour la réalisation d’une usine de vert, dans une durée de 5 ans. 10 ans après, en 2001 le propriétaire alors que les travaux n’ont pas débuté, a procédé à  sa clôturé sans permis de construire, un mur à fleur d’une route à double sens et très fréquentée sans laisser de passage piétant.

Le cahier des charges non respecté, l’Etat n’a pas récupéré ces biens alors que cette transaction malsaine avérée  est le sujet de toutes les discussions. Durant les campagnes électorales, Législatives et municipales toutes les parties se rejettent la responsabilité… Hélas. L’actuel maire a même bloqué les travaux en faisant marcher les citoyens, mais c’était en période de sa campagne électorale…

Le président de l’APC d’autant qui a réalisé cette transaction n’a pas oublié de se servir, puisqu’il a fait l’acquisition  d’un terrain au centre ville pour en faire une salle des fêtes, malgré qu’il soit issu d’une grande famille terrienne de même ville !

 

Votre  excellence,

Les citoyens de la commune ne comprennent pas pourquoi depuis le début janvier 2018 le propriétaire qui a réapparu, a recommencé une nouvelle clôture sans qu’il ait de panneau d’indication visible sur la nature des travaux…

Il parait qu’une usine de médicaments et une autre de transformation de plastique seront implantées sans informer au préalable les citoyens, il s’agit de manipuler des produits chimiques à l’intérieur de l’agglomération, sans se soucier de la sécurité sanitaire…

Ce terrain représente le dernier poumon de cette ville, commune et daïra ; Il n’a aucun espace de loisir, on ne dispose pas de piscine, centre culturel, de salle de spectacle…

Il ne s’agit en aucun cas de bloquer cet investisseur, au contraire, mais ce terrain est à vocation sportive, depuis des années un cross contry est organisé ! Ce rendez-vous international annuel sera tout simplement supprimé !

Cette commune ne dispose d’aucune structure sportive, ni culturel ! Aucun espace vert, ni de loisir en direction des jeunes et des familles ! Cette ville n’a même où construire une école, alors que plus de 600 logements sont en phase de finition ! Tout est bétonné sans aucune planification ! C’est triste !

 

Votre excellence,

Nous proposons à ce que terrain soit un espace de vie et un projet que pourrait réaliser cet investisseur, il s’agit d’un complexe sportif, culturel et touristique, qui sera viable commercialement.

On pourrait proposer à cet investisseur d’implanter ces usines dans les zones industrielles de Freha, Timizart, Souamaâ….d’ailleurs bloquées sans raisons valables et que les politiques et les pouvoirs publics locaux font comme si de rien n’était !

Personne ne pense au développement de cette wilaya qui recèle un potentiel touristique hors du commun.

Les jeunes de cette wilaya sont livrés à eux même, aucun espoir n’est permis avec ces méthodes et vieux reflexes.

 

Votre excellence,

Je vous demande de bien vouloir déclencher une enquête et au préalable un débat pour faire aboutir un projet utile à tous. Il y a bien des priorités.

J’ai interpelé le Wali de Tizi-Ouzou qui ne veut apparemment rien entendre, il m’a indiqué que c’est lui-même qui a été cherché cet entrepreneur qui l’a connu à Setif… Le maire de la ville de Freha n’a pas trouvé utile de répondre à mes appels.

Devant cette arrogance et mépris, il est de mon devoir de citoyen de vous interpeler pour éviter une catastrophe à cette commune et à la wilaya de Tizi-Ouzou.

Devant cette situation désolante et révoltante, je vous exprime mon indignation en vous demandons de bien vouloir intervenir pour mettre fin à ce gâchis inacceptable et scandaleux.

 

Veuillez agréer, Votre excellence, l’Expression, de mes salutations distinguées.

Omar AIT MOKHTAR (Citoyen de la Commune de Freha)

E-mail : artistesalgeriens@yahoo.fr    tel : 0561190935

 

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !