Pourquoi je rends hommage à Feu Boudiaf ? Parceque j’avais 16 ans, j’étais au lycée l’Émir Abdelkader à BEO et des bus bleu et blanc venaient nous récupérer pour nous emmener au stade du 5 Juillet pour préparer le 30 ème anniversaire de l’indépendance de mon pays. On s’entraînait déjà depuis plusieurs semaines sous un soleil de plomb. Nous étions en 1992. De toutes mes forces avec d’autres adolescents et d’autres enfants de tous les quartiers de la capitale on chantait : Mawtini ! De toutes nos forces. Je ne suis pas une adepte du nationalisme primaire…. Mais il en faut toujours une pincée nécessaire pour une Nation qui avait à peine 30 ans. Il allait être dans la tribune officielle Boudiaf et nous regarder former le chiffre 30 avec nos petits corps d’enfants. Nous étions juste des enfants…..on était bien plus jeunes que l’Algérie indépendante…… Pour nous et dans nos petites têtes d’enfants… L’Algerie a existé depuis toujours. Quand c’est plus vieux que toi…. Tu as cette impression que ça existe depuis toujours. Oui Boudiaf n’a pas été démocratiquement élu. Il a été appelé à la rescousse et il a répondu présent. Il savait le pays en danger. Il est resté fidèle au pays qu’il a participé à libérer. C’est sa phrase qui a mis un terme aux discussions stériles. Il était si jeune quand il a dit à ses compagnons : assez de palabre. On y va ! On libère ce pays !. Il a été trahi à l’indépendance par ceux qui ont confisqué l’indépendance et il a été encore trahi en 1992….les hauts parleurs…..se sont arrêtés d’un coup ce 29 juin 1992….ils nous ont ramassé à la hâte dans nos bus. Il n y aura pas de fête du 30 ème anniversaire de l’indépendance de notre pays. Boudiaf a été assassiné. La première fois où je vois mon père pleurer comme un enfant en face de la télé. Il disait….ils l’ont trahi….j’ai vu mon père pleurer deux fois de toute sa vie. A la mort de sa mère et à la mort de Boudiaf……un peu plus tard j’ai compris que c’était son autre mère qu’il pleurait à travers Boudiaf….. L’Algérie . L’adolescente que j’étais demandait si ils allaient nous ramener un autre président ? Je connaissais encore moins la démocratie que les coups bas…..mon père m’a dit que les comme Boudiaf il n y en a pas beaucoup….et ils ont été en majorité trahis. Alors ? Il n y aura pas de fête de la 30ème année d’indépendance de notre pays ?. Non….. Il y aura un enterrement en direct à la télé qui suivra un assassinat en live. Et tu me dis aujourd’hui pourquoi le peuple est dépolitisé ? Ils n’ont pas assassiné un homme ou un président ce jour la….. C’est un espoir et un symbole qui a été assassiné…..en direct à la télé ? Y a de quoi te vacciner pour longtemps…. Des centaines de milliers d’algériens n’avaient plus qu’un seul rêve ce jour là….. Quitter le pays…… Et les autres ? Se taire…… Juste se taire et avaler son amertume . Tu comprends un peu que nous sommes souvent le fruit de nos espoirs et de nos blessures….On ne vient pas de nul part. Mais on renaîtra de nos cendres et nos filles et nos garçons fêteront un jour l’enieme année d’indépendance de notre pays au stade du 5 juillet… Avec un président élu qui saura partir à temps ni dans un cercueil ni autrement que sur ses jambes pour laisser place au suivant. Et ils chanteront de toutes leurs forces : Mawtini….parce qu’il y a une revanche à prendre sur nos malheurs, sur nos cris et sur nos larmes. Ils ont brisé notre rêve d’enfant….et on saura planter des milliers de graines de rêves qui sauront éclore sur les assassinats injustes dont ils ont jonché notre chemin. Parce que c’est Mawtini…….Ya Si Tayeb EL Watani et que ça ne pourrait être autrement.
Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !