Histoire

Toutes les catégories


« Autopsie d’une tragédie : 1988 – 2000″, le documentaire intégral

« Autopsie d’une tragédie : 1988 – 2000″, le documentaire intégral

play button

Depuis la fin des années 80, l’Algérie est en proie à une guerre fratricide. Terrain d’expérimentation de l’islamisme international, le pays sombre dans le chaos. Images d’archives et documents inédits à l’appui, cette trilogie retrace l’histoire d’une tragédie humaine, politique et économique. Pour la première fois, des membres du gouvernement de l’époque, des opposants au (…)

Posté dans Décennie noire, Documentaire, Histoire

Années 90 : des vies derrière les images

Années 90 : des vies derrière les images

play button

« Une guerre sans images – Algérie, je sais que tu sais »est un émouvant documentaire réalisé en 2002 par Mohammed Soudani avec Michael von Graffenried, photographe suisse. La caméra de Mohammed Soudani suit Michel von Gaffenried, qui retrouve les Algériens qu’il avait photographiés à leur insu entre 1991 et 2000, au cours de la décennie noire. (…)

Posté dans Décennie noire, Histoire

Hommage aux journalistes assassinés durant la décennie noire

Hommage aux journalistes assassinés durant la décennie noire

play button

Entre 1993 et 1997, plus d’une centaine de journalistes algériens ont été sauvagement assassinés par des terroristes. Le direteur d’el Watan, Omar Belhouchet, se remémore la genèse : « Ça a commencé par une fatwa par un soi-disant imam en décembre 90, qui a décrété que les journalistes devaient être tués. Elle a été relayée par (…)

Posté dans Actualités, Décennie noire, Histoire, Média

A la mémoire des journalistes assassinés entre 1993 et 1997

A la mémoire des journalistes assassinés entre 1993 et 1997

play button

Alloula, Hasni, Matoub Lounès, Tahar Djaout, Ismaïl Yefsah, Abdelmadjid Yacef, Youcef Sebti, Saïd Mekbel… Plus d’une centaine de journalistes, mais aussi d’artistes, d’écrivains, d’universitaires assassinés. Ils ont été emportés par une folie meurtrière. Tués par la barbarie terroriste. L’Algérie n’a pas fini de les pleurer. Nous ne les oublions pas. Partagez sur vos réseaux sociaux (…)

Posté dans Décennie noire

L’attentat de l’aéroport d’Alger (1992)

L’attentat de l’aéroport d’Alger (1992)

play button

Le 26 août 1992, à 10h46, le terminal international d’Alger a été visé par un attentat qui a coûté la vie à neuf personnes et en a blessé 123 autres. Perpétré à la fin des vacances scolaires, au moment où de nombreuses familles repartaient en France ou revenaient en Algérie, cet attentat a provoqué un (…)

Posté dans Décennie noire, Histoire

16 mars 1993 : assassinat du professeur Djilali Liabès

16 mars 1993 : assassinat du professeur Djilali Liabès

play button

Le 16 mars 1993, le professeur Djillali Liabès était assassiné à bout portant devant son immeuble à Kouba (Alger), alors qu’il s’apprêtait à se rendre à l´Institut National des Etudes de Stratégie Globale (INESG) qu´il dirigeait. Djillali Labès est né le 1er janvier 1948 à Sidi Bel Abbés. Il fait ses études secondaires dans sa ville, au (…)

Posté dans Décennie noire, Histoire

Assassinat du dramaturge Abdelkader Alloula : 23 ans déjà

Assassinat du dramaturge Abdelkader Alloula : 23 ans déjà

play button

Abdelkader Alloula était un metteur en scène né le 8 juillet 1939 à Ghazaouet en Algérie. Victime d’un attentat à Oran, le jeudi 10 mars 1994, alors qu’il se rendait au théâtre pour un débat, il est mort le 14 mars à l’hôpital du Val-de-Grâce à Paris (France). Alloula est considéré comme l’un des plus populaires dramaturges algériens. Ses pièces sont écrites en arabe populaire, langue et culture (…)

Posté dans Décennie noire, Histoire, LIttérature, Théâtre

Une pensée pour Nabila Djahnine, assassinée le 15 février 1995

Une pensée pour Nabila Djahnine, assassinée le 15 février 1995

play button

Nabila Djahnine, militante de gauche, présidente de l’association Tighri n’tmetouth (Cris de femme), diplômée de l’institut d’architecture de l’université de Tizi-ouzou a été assassinée le 15 février 1995. Nabila était pétillante de vie. Son engagement forçait le respect. Bien qu’inscrite au Groupe communiste révolutionnaire (GCR) puis au Parti socialiste des travailleurs (PST), elle rayonnait bien au-delà (…)

Posté dans Décennie noire, Société, Terrorisme

Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Chroniques