Volume préoccupant de l’économie informelle et blanchiment d’argent minime en Algérie, selon le département d’Etat

Si le Département d’État américain observe que le blanchiment des capitaux en Algérie est « minime en raison d’une réglementation rigoureuse en matière de contrôle des changes », il n’est est pas de même du poids de l’économie informelle dans notre pays qui est préoccupant. Dans son 32ème rapport annuel sur le trafic de drogue et les crimes financiers dans le monde remis au Congrès, le Département d’Etat estime en effet que « les risques liés à la criminalité financière augmentent en raison de l’utilisation généralisée des liquidités en circulation dans l’économie algérienne ». Selon ce rapport, l’économie informelle représente 30 à 50% du PIB.

Concernant le trafic de drogue, le Département d’Etat indique que le Maroc est le premier producteur et exportateur de cannabis dans la monde, et que l’Algérie est principalement un pays de transit pour le trafic de drogue provenant du Maroc en direction de l’Europe et du Moyen Orient. Le renforcement du contrôle au niveau des frontières terrestres a poussé les trafiquants de drogue à emprunter les routes maritimes entre l’Algérie et le Maroc ce qui s’est traduit par des saisies importantes opérées par la garde côtière algérienne et la gendarmerie nationale, précise la même source.

La consommation de drogue, elle, augmente fortement en Algérie. Selon le Département d’Etat, le volume annuel de cannabis saisi en Algérie est ainsi passé d’environ 8 tonnes en 2003 à plus de 211 tonnes en 2013.

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

Le directeur d’Ennahar offre une « omra » à la bachelière de Skikda

Le directeur d’Ennahar offre une « omra » à la bachelière de Skikda

play button

« L’affaire » de la bachelière de Skikda, Khaoula Belaska, qui a obtenu la meilleure moyenne du pays au bac cette année, n’en finit pas de défrayer la chronique ! Le directeur de la chaîne de TV Ennahar a en effet décidé d’offrir à la jeune femme une omra… après que celle-ci a décliné le séjour offert (…)

Posté dans Actualités, Droit des femmes, Éducation