Le Calife, la Rolex et les internautes

Le nouveau calife autoproclamé de Mossoul fait-il dans le bling-bling ? L’apparition supposée -le gouvernement irakien continue d’affirmer que c’est une farce et que « le calife » qu’ont voit dans la vidéo n’est pas Abou Bakr Al-Baghdadi- vendredi du « chef des musulmans du monde entier » suscite bien des commentaires sur la Toile. L’objet de toutes les attentions : la grosse montre de luxe sur son poignet droit. SelonThe Telegraph, le modèle ressemble fortement à une Rolex, à une Omega ou à une Sekonda et pourrait valoir environ 3 500 livres (4 400 euros).

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans International, Monde arabe, Religion, Société, Terrorisme


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

Présidentielle en Iran : la candidature d’Ahmadinejad écartée

Présidentielle en Iran : la candidature d’Ahmadinejad écartée

play button

Six candidatures ont été validées pour l’élection présidentielle qui se tiendra le 19 mai en Iran. Le Conseil des gardiens de la révolution a notamment approuvé celles du président sortant, Hassan Rohani, ainsi que celle du religieux conservateur Ebrahim Raïssi, ont annoncé, jeudi 20 avril, les médias officiels. Celle de l’ancien dirigeant Mahmoud Ahmadinejad (2005-2013) a en revanche été rejetée (…)

Posté dans Actualités, International

Plus d’un milliers de détenus palestiniens en grève de la faim

Plus d’un milliers de détenus palestiniens en grève de la faim

play button

Plus d’un millier de Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes ont entamé lundi une grève de la faim collective, un mouvement de protestation inédit depuis des années lancé par Marwan Barghouthi, leader de la deuxième Intifada condamné à la perpétuité. Cette grève de la faim vise à “mettre fin aux abus” de l’administration pénitentiaire, a (…)

Posté dans Actualités, International, Monde arabe

La Turquie divisée après la victoire serrée du « oui » au référendum constitutionnel

La Turquie divisée après la victoire serrée du « oui » au référendum constitutionnel

play button

Le pays semble profondément divisé après la victoire,d ‘une courte tête, du « oui » au référendum sur la révision constitutionnelle promue par le président Recep Tayyip Erdogan. Cette réforme de grande ampleur confère au chef de l’Etat des pouvoirs sans précédant. Elle supprime notamment le poste de Premier ministre, permet au président de gouverner par décret, lui (…)

Posté dans Actualités, International