Sellal pour diriger la campagne, Ouyahia à la présidence, Belkhadem au gouvernement

Comme nous l’annoncions hier, le dispositif de campagne du chef de l’Etat est désormais fin prêt. Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a comme prévu démissionné hier pour pouvoir se consacrer intégralement à la réélection du chef de l’Etat dont il devient, comme pour les élection de 2004 et de 2009, le directeur de campagne. Youcef Yousfi, jusque-là ministre de l’Energie, l’a remplacé. Précisons qu’il s’agit-là d’un remplacement temporaire, une sorte d’intérim, puisque M. Sellal devrait reprendre ses fonctions de Premier ministre après l’élection présidentielle.

Mais le dispositif de campagne ne s’arrête pas là. Ahmed Ouyahia aurait été nommé directeur de cabinet du chef de l’Etat et Abdelaziz Belkhadem ministre d’Etat, conseiller du président de la République. Ces deux hommes sont des soutiens de poids pour Abdelaziz Bouteflika. Après quelques hésitations, voire des vélléités de se présenter eux-mêmes, ils ont fini par se rendre à l’évidence et se sont ralliés lui.

Ouyahia à la présidence, aux côtés de Bouteflika, cela augure peut-être de ce qu’il va se passer dans les prochains mois, à savoir la mise sur orbite d’un numéro 2 qui pourrait, le jour venu, assurer la succession. C’est, au fond, le scénario qui a toujours été envisagé du côté d’El Mouradia à travers, notamment, l’idée de créer un poste de vice-président. L’ex-leader du RND, qui bénéficie d’une longue expérience de l’Etat, connaît parfaitement les rouages du pouvoir et jouit d’une certaine sympathie de la part de l’armée, jouerait de facto ce rôle.

Quant à Belkhadem, qui rejoint lui aussi le dispositif, mais au gouvernement, il contribue à donner l’illusion d’une coalition présidentielle – FLN, qu’il incarne, et RND, à travers Ouyahia – rassemblée et soudée derrière un chef désormais incontestable.

Affichant une unité de façade derrière le chef de l’Etat, ces deux poids lourds de la politique algérienne n’en lorgnent pas moins, chacun à sa manière, sur l’après-Bouteflika.

Vidéo d’illustration : interview de Belkhadem sur Beur TV le 6 mars 2014

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités, Bouteflika, Politique


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

« Boutefoutai », la parodie de « Papaoutai » de Stromae !

« Boutefoutai », la parodie de « Papaoutai » de Stromae !

play button

On ne se lasse pas de réécouter (surtout ces temps-ci) cette formidable version parodique de « Papaoutai », le tube de Stromae. Sorti en 2014, lors de l’élection présidentielle, ce clip réalisé par le dénommé Jo Zeph est devenu un classique des réseaux sociaux algériens, mais témoigne aussi de la créativité exceptionnelle de la jeunesse algérienne. Partagez sur (…)

Posté dans بوتفليقة, تــسليــة

La startup algérienne Labfender lance « WinRak », une appli pour trouver le bon itinéraire

La startup algérienne Labfender lance « WinRak », une appli pour trouver le bon itinéraire

play button

L’appli lancée par la startup Labfender, baptisée «Winrac », a pour but de «générer des itinéraires en un seul clic», selon un communiqué. Ajoutant que «la nouvelle application va plus loin que Viber et Whatsapp», qui ne permettent actuellement que «la géolocalisation de la position du Smartphone et l’envoyer à un autre utilisateur». Winrak, ajoute la (…)

Posté dans الأخبــار, إقتصاد

Le consulat de France s’explique sur le blocage de TLS Contact et promet un retour à la normale début 2018

Le consulat de France s’explique sur le blocage de TLS Contact et promet un retour à la normale début 2018

play button

Après de nombreux dysfonctionnements, l’ambassade de France s’est expliqué, mercredi 20 septembre, sur l’opérateur de délivrance des visas pour la France, TLS contact, sous le feu des critiques depuis des mois. Si les services du consulat de France reconnaissent des « insuffisances techniques », ils n’accablent pas cet opérateur, estimé « sérieux ». Les difficultés rencontrées ces derniers temps (…)

Posté dans الأخبــار, إغتراب, فرنسا