Reportage sur la prostitution en Algérie

Les « filles de joie » sont à Alger, à Oran, à Tigzirt et même, comme dans ce reportage, à Tizi-Ouzou. Tout le pays est touché par ce fléau et la Kabylie en particulier. C’est réputé être le plus vieux métier du monde, mais en Algérie, il y a encore dix ou vingt ans, ce n’était sûrement pas le plus visible. Confinés auparavant dans quelques cabarets, depuis une dizaine d’années le phénomène explose : prostitution de rue dans les grandes villes ou sur le littoral, dans les boites de nuit et sur Internet, les « filles de joie » prolifèrent dans l’indifférence générale et surtout celle des pouvoirs publics. Car la prostitution dans un pays musulman, c’est un tabou, et l’Algérie, comme le Maroc ou la Tunisie désormais, ne fait pas figure d’exception. Les causes ? Elles sont sociales et économiques, avant tout : l’ouverture du pays, la libéralisation à tout crin, le creusement des inégalités et l’augmentation de la pauvreté, l’accélération de l’exode rural, etc. Mais elles sont aussi morales, ou plutôt la conséquence d’un excès de moralité : la prostitution est, hélas, un marché comme les autres qui répond à la loi de l’offre et de la demande. La prolifération de la prostitution dans toutes les strates de la société algérienne est en effet aussi un corollaire du tabou du sexe et de la sexualité dans notre pays…

Et vous, qu’en pensez-vous ? Etes-vous favorable à une répression de la prostitution ou bien à sa légalisation ?

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités, Pays, Société


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

Le dessous des cartes : L’Islam en conflit (Arte)

Le dessous des cartes : L’Islam en conflit (Arte)

play button

Le Dessous des Cartes étudie le conflit qui oppose les deux grandes branches de l’islam, le sunnisme et le chiisme. Entre héritages anciens et histoire récente, quelles sont les raisons de cette opposition à la fois politique et religieuse et parfois même armée ? À la mort du prophète Mahomet, se pose la question de sa succession à la (…)

Posté dans Culture, Islam, Média

El Gafla – L’Immigré

El Gafla – L’Immigré

play button

El Gafla, se forme en 2002 autour de sept musiciens d’univers différents. Leur musique aux accents rock prend des couleurs africaine, orientale et latine. Le groupe sort un premier album (Paris/Casbah en 2006) remarqué par la critique. Il enchaîne 500 dates en France et à l’étranger . Son deuxième opus Salam à toi (« paix » (…)

Posté dans Actualités, Afrique du nord, Jeunesse, Maghreb, Musique