Reportage sur la prostitution en Algérie

Les « filles de joie » sont à Alger, à Oran, à Tigzirt et même, comme dans ce reportage, à Tizi-Ouzou. Tout le pays est touché par ce fléau et la Kabylie en particulier. C’est réputé être le plus vieux métier du monde, mais en Algérie, il y a encore dix ou vingt ans, ce n’était sûrement pas le plus visible. Confinés auparavant dans quelques cabarets, depuis une dizaine d’années le phénomène explose : prostitution de rue dans les grandes villes ou sur le littoral, dans les boites de nuit et sur Internet, les « filles de joie » prolifèrent dans l’indifférence générale et surtout celle des pouvoirs publics. Car la prostitution dans un pays musulman, c’est un tabou, et l’Algérie, comme le Maroc ou la Tunisie désormais, ne fait pas figure d’exception. Les causes ? Elles sont sociales et économiques, avant tout : l’ouverture du pays, la libéralisation à tout crin, le creusement des inégalités et l’augmentation de la pauvreté, l’accélération de l’exode rural, etc. Mais elles sont aussi morales, ou plutôt la conséquence d’un excès de moralité : la prostitution est, hélas, un marché comme les autres qui répond à la loi de l’offre et de la demande. La prolifération de la prostitution dans toutes les strates de la société algérienne est en effet aussi un corollaire du tabou du sexe et de la sexualité dans notre pays…

Et vous, qu’en pensez-vous ? Etes-vous favorable à une répression de la prostitution ou bien à sa légalisation ?

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités, Pays, Société


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

Levée du drapeau kabyle à Paris

Levée du drapeau kabyle à Paris

play button

A l’appel du MAK (Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie), plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur le parvis des droits de l’homme à Paris, le samedi 18 avril 2015. « Au nom de la Kabylie, du peuple kabyle, j’ordonne qu’on lève le drapeau kabyle dans le ciel du monde à partir de Paris », a (…)

Posté dans Politique

« El Gusto » avec El Hadi El Anka

« El Gusto » avec El Hadi El Anka

play button

La bonne humeur – el gusto – caractérise la musique populaire inventée au milieu des années 1920 au cœur de la Casbah d’Alger par le grand musicien de l’époque, El Anka. Elle rythme l’enfance de ses jeunes élèves du Conservatoire, arabes ou juifs. L’amitié et leur amour commun pour cette musique qui « fait oublier la (…)

Posté dans Chaabi, Culture, Musique

Bab El Web, film de Merzak Allaouche

Bab El Web, film de Merzak Allaouche

play button

Synopsis : Kamel et son frère Bouzid vivent à Bab el Oued, un quartier populaire d’Alger. Kamel est un solitaire, désabusé et taciturne. Bouzid, plus jovial, est un mordu d’internet. Il passe son temps dans un cybercafé à chater avec des filles du monde entier. Sans vraiment y croire, il les invite à Alger. Mais un jour, (…)

Posté dans Cinéma et TV, Culture, Fiction