Moscou détiendrait une sextape qui pourrait compromettre Trump

Un rapport de 35 pages agite les médias américains. Présenté à Donald Trump par les renseignements américains, il contiendrait des informations compromettantes recueillies par Moscou sur lui. En cours de vérification par le FBI, il évoque aussi des liens entretenus de longue date entre le nouveau président américain et la Russie.

Alors que Barack Obama a donné cette nuit son dernier discours en tant que président des Etats-Unis, c’est un document de 35 pages qui agite les médias outre-atlantique. Un rapport des chefs du renseignement américain a été divulgué à la veille de la première conférence de Donald Trump en tant que chef de l’Etat.

Rapporté par CNN et publié dans son intégralité par Buzzfeed, ce mémo encore non vérifié a été présenté à Donald Trump vendredi par les chefs du renseignement américain, qui lui ont adressé un résumé de deux pages, d’après CNN et le New York Times. Ils lui ont aussi présenté leur rapport, partiellement déclassifié, qui récapitule l’ensemble des opérations de piratage informatique et de désinformation pilotées par la Russie.

Une vidéo clandestine tournée à Moscou en 2013

S’il a de quoi faire de l’ombre à la sortie de Barack Obama, c’est parce qu’il évoque des informations compromettantes recueillies par la Russie sur le candidat républicain, devenu le prochain président américain.

« Buzzfeed News publie le document entier pour que les Américains puissent se faire leur propre idée à propos des allégations sur le président élu qui circulent parmi les plus haut niveaux du gouvernement américain », explique la publication pour justifier son choix éditorial.

Comme le précise Buzzfeed, le rapport circule depuis plusieurs semaines dans les sphères politiques, de l’intelligence et des médias. Il est composé d’une série de notes datées de juin à décembre 2016, rédigées par un ancien agent du contre-espionnage britannique. Elles auraient été préparées à l’attention des opposants politiques de Donald Trump. Jugé crédible par le renseignement américain, le document est en cours de vérification par le FBI.

« Une chasse aux sorcières » pour Trump

Les notes, que Buzzfeed explique ne pas être en mesure d’authentifier, contiennent en particulier des informations sur une vidéo à caractère sexuel, une sextape, tournée dans un hôtel de Moscou clandestinement en 2013 par les services russes, afin de servir de moyen de chantage. Elle impliquerait des prostituées russes.

Lire la suite sur le site de BFMTV

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités, International


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

« Boutefoutai », la parodie de « Papaoutai » de Stromae !

« Boutefoutai », la parodie de « Papaoutai » de Stromae !

play button

On ne se lasse pas de réécouter (surtout ces temps-ci) cette formidable version parodique de « Papaoutai », le tube de Stromae. Sorti en 2014, lors de l’élection présidentielle, ce clip réalisé par le dénommé Jo Zeph est devenu un classique des réseaux sociaux algériens, mais témoigne aussi de la créativité exceptionnelle de la jeunesse algérienne. Partagez sur (…)

Posté dans Bouteflika, Humour

La startup algérienne Labfender lance « WinRak », une appli pour trouver le bon itinéraire

La startup algérienne Labfender lance « WinRak », une appli pour trouver le bon itinéraire

play button

L’appli lancée par la startup Labfender, baptisée «Winrac », a pour but de «générer des itinéraires en un seul clic», selon un communiqué. Ajoutant que «la nouvelle application va plus loin que Viber et Whatsapp», qui ne permettent actuellement que «la géolocalisation de la position du Smartphone et l’envoyer à un autre utilisateur». Winrak, ajoute la (…)

Posté dans Actualités, Économie

Le consulat de France s’explique sur le blocage de TLS Contact et promet un retour à la normale début 2018

Le consulat de France s’explique sur le blocage de TLS Contact et promet un retour à la normale début 2018

play button

Après de nombreux dysfonctionnements, l’ambassade de France s’est expliqué, mercredi 20 septembre, sur l’opérateur de délivrance des visas pour la France, TLS contact, sous le feu des critiques depuis des mois. Si les services du consulat de France reconnaissent des « insuffisances techniques », ils n’accablent pas cet opérateur, estimé « sérieux ». Les difficultés rencontrées ces derniers temps (…)

Posté dans Actualités, Emigration, France