Les banques algériennes seront soumises à des « stress-test » pour évaluer leur résistance

Le gouverneur de la Banque d’Algérie a annoncé vouloir mettre en place une série de stress-test fin de s’assurer de la solidité et la résistance du système bancaire face à une crise financière telle que celle de 2008.  »Au cours de l’année 2014, un renforcement des outils macro-prudentiels a été engagé, notamment par la mise en place de nouveaux outils permettant des analyses horizontales des risques et des tests de résistance », a indiqué M. Laksaci. Mais il faut aller plus loin, d’où la mise en place prochainement d’une opération de stress-test : «  Un large exercice de stress testing sera conduit au quatrième trimestre 2015 pour évaluer le degré de résilience du secteur bancaire  face aux développements économiques récents », a-t-il annoncé.

Depuis la crise financière de 2008, tous les établissements bancaires dans le monde se soumettent à des « stress-tests » afin de tester leur solidité financière en cas de survenue d’événements comparables. Ces stress-tests consistent à tester la solidité et la résistance des bilans financiers des banques face à des chocs économiques et financiers qui ont un impact sur les fonds propres des banques.

Le système bancaire algérien est constitué de 20 banques : 6 banques publiques et 14 banques privées, filiales ou succursales des banques étrangères.

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités, Économie


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos