Les Amazighs Tunisiens rejettent la nouvelle constitution

Si l’adoption d’une nouvelle constitution en Tunisie fait le bonheur de plusieurs citoyens dans le pays voisin, les amazighs Tunisiens rejettent cette constitution qui, selon eux, ne reconnait pas l’identité berbère du peuple Tunisien.  L’association Tunisienne des droits des amazighs à organisé un rassemblement le Mardi 27/01/2014 pour réclamer la reconnaissance officielle des droits du peuple autochtone :  Que fera alors la Tunisie officielle des populations amazighes de l’île de Djerba, des villes et villages et des nombreuses oasis du sud ? se demande la présidente de l’association des amazigh tunisien  avant de rappeler ceci : «La Tunisie est un Etat libre, souverain, sa religion est l’islam, sa langue l’arabe et son régime la république », ce texte est pratiquement identique à celui de la Constitution de 1959 !

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités, Afrique du nord, Amazighs, Maghreb


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

أنا_كمان#, le « #MeToo » arabe des femmes pour dénoncer le harcèlement sexuel

أنا_كمان#, le « #MeToo » arabe des femmes pour dénoncer le harcèlement sexuel

play button

Dans le sillage de l’affaire Weinstein, qui a mis en lumière le problème du harcèlement des femmes et l’impunité des hommes qui le pratique, un hashtag a été lancé, #MeToo, qui fait fureur aux Etats-Unis. Lancé par l’actrice Alyssa Milano, également victime de Harvey Weinstein, le hashtag a été repris par des milliers de femmes (…)

Posté dans Actualités, Droit des femmes, Monde arabe

Un malade mental sème la terreur dans un village de Kabylie

Un malade mental sème la terreur dans un village de Kabylie

play button

Un individu, présumé d’être un malade mental, continue d’agresser à l’arme blanche des personnes dans la localité de Boudjemaa près de Tizi Ouzou. Il aurait déjà agressé 33 personnes et en aurait tué un homme, Samir Kebir, père d’un enfant. Les villageois interpellent les autorités pour qu’elles réagissent et arrêtent l’individu. Partagez sur vos réseaux (…)

Posté dans Actualités