Le directeur des Beaux-Arts d’Alger démissionne suite à la grève des étudiants

Dimanche dernier, les étudiants de l’Ecole supérieure des Beaux Arts d’Alger (ESBA) ont entamé une grève. Ils se plaignent notamment des programmes inexistants ou anachroniques (certains datent de plus de 30 ans), des ateliers annulés ou encore du matériel inexploité.

Jeudi, les étudiants ont eu une bonne nouvelle en apprenant la démission du directeur en poste depuis trois ans, Kamel Chaou. En effet, le départ du directeur constituait l’une de leurs revendications.
De son côté, la ministre de la culture, Nadia Labidi s’est rendue à l’ESBA afin d’entamer un dialogue avec les étudiants. Une étudiante de l’école a déclaré : « durant notre échange avec Madame la ministre, nous avons convenu de séances de travail autour d’une plateforme de revendications, afin que nous puissions lui soumettre nos idées et solutions ».
Pour le moment, les étudiants se disent « satisfaits en partie » et poursuivront leur mouvement jusqu’à obtenir des solutions concrètes à leurs diverses revendications.

Les étudiants insistent : s’ils sont en grève depuis dimanche, ce n’est pas de gaité de cœur. Une étudiante a confié à la rédaction de chouf-chouf: « nous sommes en grève par amour pour notre école, notre passion commune, pour l’avenir de l’art algérien. La qualité de notre formation est essentielle et primordiale pour l’ensemble des étudiants ».

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités, Culture, Éducation, Jeunesse


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

Rencontre avec Sofia Djama, la réalisatrice des « Bienheureux »

Rencontre avec Sofia Djama, la réalisatrice des « Bienheureux »

play button

La réalisatrice Sofia Djama, que nous avions rencontré l’an dernier à Paris, a été primée à la Mostra de Venise. Son premier long-métrage, « Les bienheureux », a en effet remporté le Prix de la Meilleure Actrice (Section Orizzonti) décerné à sa jeune actrice Lyna Khoudri. « Les bienheureux » raconte l’Algérie de l’après-guerre civile. Cette production franco-belge, avec (…)

Posté dans Actualités, Cinéma et TV, Culture, Fiction