L’Algérie, une puissance spatiale ?

Avec le lancement réussi de son premier satellite de télécommunication, Alcomsat 1, l’Algérie est-elle devenue une puissance spatiale ?

Au sens strict, oui, car le statut de « puissance spatiale » s’acquiert dès lors qu’un pays parvient à envoyer un engin dans l’espace et à le placer en orbite, par ses propres moyens.

Or si l’Algérie a bien placé plusieurs satellites en orbite depuis 2010 (5 satellites d’observation et, donc, en 2017 le premier satellite de télécommunication), elle ne l’a jamais fait « par ses propres moyens », ne disposant d’aucune infrastructure de lancement.

L’Algérie dépend en effet, pour ses lancements, des lanceurs situés dans des pays comme la Russie (d’où ont été lancés Alsat 1 et Alsat 2), l’Inde (d’où ont été lancés trois satellites :  deux satellites d’observation de la terre Alsat-1B, Alsat-2B et un satellite expérimental Alsat-1N, depuis le site de Sriharikota) ou la Chine (Alcomsat 1 lancé en 2017).

Instrument de puissance

Le fait est que l’Algérie, du moins en Afrique, l’un des pays qui comptent dans le domaine spatial, même si les puissances spatiales du continent demeurent « émergentes ». A ce jour, en effet, aucun pays d’Afrique ne dispose d’une industrie spatiale qui lui permet de développer ses propres infrastructures, mais plusieurs pays se sont lancés, depuis le début des années 2000, dans une course à l’espace, conscient que celui-ci était un levier de puissance et de souveraineté, notamment par le contrôle du territoire national qu’un satellite permet, voire un instrument militaire en surveillant au besoin, des territoires voisins.

Cinq « puissances » spatiales en Afrique

En Afrique du nord, l’Egypte a ainsi été le premier pays d’Afrique à disposer d’une agence spatiale, créée en 1991. L’agence spatiale algérienne, l’Asal, a été créée, elle, en 2002 et l’Algérie a lancé depuis 6 satellites. Considéré comme la première puissance spatiale du continent, le Nigeria a créé son agence spatiale en 1999 et a envoyé plusieurs satellites d’observation et de communication dans l’espace. L’Afrique du sud a entamé ses activités dans le domaine spatial en 2010 avec son agence Sansa créée en 2010. Enfin, le Maroc a rejoint très récemment le groupe fermé des puissances spatiales africaines. En novembre 2017, le satellite  »Mohammed-VI A » a été mis en orbite, lancé lui aussi depuis un lanceur situé hors du continent, en l’occurence la base de Kourou, en Guyane.


Vidéo ci-dessus : lancement réussi du satellite Alcomsat 1 depuis la Chine fin 2017

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités, Afrique


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

Ahed Tamimi, nouvelle icône de la cause palestinienne

Ahed Tamimi, nouvelle icône de la cause palestinienne

play button

Pour les Palestiniens, c’est une icône, pour les Israéliens, une actrice. Ahed Tamimi est une jeune palestinienne de 17 ans qui vit dans le village de Nabi Saleh,en Cisjordanie. Lundi 18 décembre 2017, elle a été arrêtée par l’armée israélienne, après avoir été accusée d’avoir agressée deux soldats israéliens, en marge d’une manifestation contre l’occupation (…)

Posté dans Actualités, Monde arabe

Le tramway se développe en Algérie

Le tramway se développe en Algérie

play button

Le tramway a la cote en Algérie. Hormis les grandes villes comme Alger et Constantine qui possèdent depuis longtemps leur propre tramway, plusieurs projets sont en cours dans le pays, comme à Sidi Bel Abbès, Ouargla ou encore Sétif. Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités, Transport