La journaliste Souhaila Benali sommée de ne plus participer au Club de la Presse sous peine d’être licenciée

La journaliste de la chaîne III Souhaila Benali a été contrainte de mettre un terme à sa participation à l’émission « Café presse politique » (CPP) sur radio M, un programme produit par le site d’information Maghreb Emergent.

« Elle apporte un peu de grâce dans une émission politique rébarbative, où on parle de scandales, de corruption, d’impasse politique et de blocage institutionnel. Elle offre son sourire désarmant pour atténuer l’air grave affiché par Saïd Djaafer et le ton sérieux de El Kadi Ihsane. Elle se perd dans de longues phrases pour faire oublier le rythme à la mitraillette de Khaled Drareni. Elle supporte les commentaires de Abed Charef.  Souhila Benali, animatrice du CPP, le café presse politique de Radio M depuis son lancement, début 2014, réunissait tous ces talents. Mais elle ne peut rien contre la bureaucratie et la bêtise. Jeudi 14 mai 2015, elle a raté l’émission, pour la première fois. Elle a été sommée par la chaine 3 de la radio algérienne de ne plus animer le CPP, sous peine d’être licenciée », indique le site Maghreb Emergent.

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités, Média


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

Rencontre avec Sofia Djama, la réalisatrice des « Bienheureux »

Rencontre avec Sofia Djama, la réalisatrice des « Bienheureux »

play button

La réalisatrice Sofia Djama, que nous avions rencontré l’an dernier à Paris, a été primée à la Mostra de Venise. Son premier long-métrage, « Les bienheureux », a en effet remporté le Prix de la Meilleure Actrice (Section Orizzonti) décerné à sa jeune actrice Lyna Khoudri. « Les bienheureux » raconte l’Algérie de l’après-guerre civile. Cette production franco-belge, avec (…)

Posté dans Actualités, Cinéma et TV, Culture, Fiction