Journée nationale de la presse : les médias algériens sous tension

L’Algérie commémore aujourd’hui, jeudi 22 octobre, pour la troisième fois la Journée nationale de la presse 2015 qui a été décrétée le 3 mai 2013 par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

La date choisie coïncide avec la parution, le 22 octobre 1955, du premier numéro du journal El-Mouqawama El-Djazaïria ou Résistance algérienne, organe du FLN qui a précédé la publication du quotidien national El Moudjahid. Ce journal de deux feuillets imprimé à Tétouan (Maroc) entre 1956 et 1957 était dirigé par Salah Louanchi.

Publié dans trois lieux (A/Paris, B/Maroc et C/Tunisie), ce bulletin dont le tirage était modeste (une cinquantaine d’exemplaires) était destiné aussi bien à l’émigration algérienne qu’à la population française. Distribué surtout dans les cafés, il visait à pallier la désinformation mise en oeuvre par bon nombre de médias français.

La Journée nationale de la presse vise à rendre hommage au courage et à l’indépendance de la presse algérienne. Chouf-chouf se joint bien sûr à cette célébration. Pour autant, nous rappelons aussi que les médias algériens, bien que relativement indépendants en comparaison d’autres pays de la région, souffrent encore de nombreux dysfonctionnements et de pressions multiples, notamment en raison du contrôle indirect de la presse opéré par l’Etat via le budget de l’ANEP, la régie publicitaire publique.

Le dernier classement de la liberté de la presse, réalisé par RSF, situe d’ailleurs l’Algérie au 119ème rang seulement (sur 180 pays) dans le monde… Le contexte actuel est en outre marqué par la récente fermeture de la chaîne de télévision El Watan TV suite à une interview avec l’ancien chef de l’AIS Madani Mezrag. Alors que ce dernier a proféré de violentes accusations contre le chef de l’Etat, ce n’est pas lui qui a été inquiété mais la chaîne de télévision sur laquelle il était invité… Cette fermeture intempestive d’une chaîne de télévision n’est pas la première du genre – on se souvient de la fermeture de la chaîne Atlas TV en mars 2014. Par ailleurs, plusieurs émissions ont eu à pâtir de leur trop grande liberté à l’égard du pouvoir, comme « Système DZ » sur Dzair TV, suspendue du jour au lendemain.

La création programmée d’un Organe de contrôle d’Internet suscite également de nombreuses inquiétudes : est-ce là un outil destiné à lutter contre les infractions que subissent les citoyens sur Internet, ou bien est-ce un nouvel instrument de surveillance des médias en ligne, qui échappaient jusque-là – relativement – aux pressions que peuvent subir certains titres de la presse en ligne ?

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités, Média, Pays, Politique, Presse, Société


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

3ème édition du festival Ciné-Palestine du 2 au 11 juin en Ile-de-France

3ème édition du festival Ciné-Palestine du 2 au 11 juin en Ile-de-France

play button

La 3ème édition du Festival Ciné-Palestine aura lieu du 2 au 11 Juin 2017 à Paris, Montreuil, Saint-Denis et Aubervilliers. Le Festival propose cette année encore une programmation riche et diversifiée correspondant à ses ambitions et à la qualité du cinéma palestinien qu’il souhaite promouvoir. Parmi les moments forts, la soirée d’ouverture avec le film (…)

Posté dans Actualités, Cinéma et TV, France

DZJoker : making of de son clip « Mansotich »

DZJoker : making of de son clip « Mansotich »

play button

DZJoker raconte le tournage de son clip #Mansotich (« Je ne sauterai pas », un jeu de mot avec « Manvotich », je ne voterai pas) qui a fait le buzz durant la campagne électorale. Postée sur Youtube le 27 avril, la vidéo a immédiatement rencontré un énorme succès avec plus de 7,5 millions de vues. Dans la vidéo (…)

Posté dans Actualités, Politique

Pour le MAE français, l’Algérie est un acteur « essentiel » pour la sécurité du Sahel

Pour le MAE français, l’Algérie est un acteur « essentiel » pour la sécurité du Sahel

play button

L’Algérie est un acteur «essentiel» pour la sécurité du Sahel et du Mali, en particulier, a déclaré le porte-parole du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, Romain Nadal, rapporte l’AFP.  «C’est sous l’égide de l’Algérie que l’accord pour la paix et la réconciliation a pu être signé en 2015», a-t-il rappelé, lundi, dans (…)

Posté dans Actualités, Afrique, Afrique du nord, France