Arabie Saoudite : un mufti, conseiller du roi Salman, déclare que le voile « n’est fondé sur aucun texte religieux »

Un mufti saoudien a brisé un grand tabou dans son pays. Selon Abdallah Ben Mohamed Al Motlaq, l’obligation de porter la « abaya », le voile long recouvrant tout le corps de la femme, « n’est fondée sur aucun texte religieux ». D’après lui, «90% des musulmanes dans le monde musulman ne s’astreignent pas à la abaya», ajoutant sans ambiguité que «nous ne devons pas obliger les gens à porter le voile saoudien».

Ce mufti n’est pas n’importe qui. Il se trouve être l’un des principaux dignitaires religieux du royaume et l’un des conseillers du roi Salman: Autant dire que son avis (« fatwa ») a fait l’effet d’une bombe dans la très wahhabite Arabie saoudite. Certains ont salué une décision courageuse tandis que d’autres ont dénoncé une interprétation « dévergondée ».

Le fait est que cet avis émanant d’une haute autorité religieuse est la première du genre en Arabie saoudite, où plusieurs décisions libérales ont été prises récemment sous la férule du prince héritier, « MBS », qui veut moderniser le royaume. Les femmes, désormais, peuvent ainsi conduire ou encore assister aux matches de football. Les règles régissant le port du voile, obligatoire dans le pays, seront-elles bientôt assouplies ?

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités, Islam, Monde arabe, Religion


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

104 barrages de police à Alger

104 barrages de police à Alger

play button

Alger compterait 104 barrages mis en place par des services de sécurité, dont 84 sont destinés à fluidifier la circulation automobile, selon un responsable de la DGSN. Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités

Reportage sur le marché noir du square port-Saïd à Alger

Reportage sur le marché noir du square port-Saïd à Alger

play button

Le square Port Saïd est un jardin algérois faisant le lien entre la basse Casbah et Alger-Centre, ouvert en 1845 ou 1853. Sa superficie totale est de 5 500 m². Il a été aménagé en même temps que l’Opéra d’Alger dans un axe qui descend de la Casbah vers la Gare ferroviaire et le Port. Il est historiquement un lieu où se croisent les marins et (…)

Posté dans Actualités, Pays