Algérie: une étudiante fabrique seule un robot humanoïde

Une étudiante en master «Web et intelligence artificielle», Fouzia Adjaïla, a conçu le premier robot algérien. Une sorte de grande poupée de compagnie dotée de nombreux atouts.
«Bonjour, je suis Gardenia, je suis un robot intelligent créé par Fouzia Adjaïla.» Dans la vidéo mise en ligne par la jeune étudiante, la poupée articulée se livre à une sorte de question-réponse en anglais.

Ce robot – ou plutôt «robote» – fixé sur des roues parle, chante, se déplace et évite les obstacles.

Il a été entièrement conçu et programmé par la jeune étudiante algérienne, passionnée de robotique. Une fabrication artisanale
Avec l’arrivée de robots stars, comme l’impressionnante Sophia de l’AméricainDavid Hanson ou la japonaise Erica de Hiroshi Ishiguro qui va présenter le journal télévisé, l’algérienne Gardenia a encore du chemin à faire. Mais sa prouesse est tout autre: elle a été fabriquée à la maison par la jeune étudiante algérienne en quatre mois avec très peu de moyens.

C’est la «première fois qu’un étudiant invente un tel robot», affirme un professeur de l’université de Tébessa, cité par le journal El Watan.
D’autres médias relèvent par ailleurs que la «robote» est capable de réciter des versets du Coran.

La création de l’étudiante Fouzia Adjailia a suscité l’admiration en Algérie et dans d’autres pays arabes.

Selon le site al-Jazeera, Fouzia Adjaïla ambitionne de devenir «la première femme arabe et musulmane» à percer dans le domaine de la robotique et de l’intelligence artificielle.

Source: francetvinfo.fr

 

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités, Afrique du nord, Culture, Environnement, International, Science


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

Reportage sur le marché noir du square port-Saïd à Alger

Reportage sur le marché noir du square port-Saïd à Alger

play button

Le square Port Saïd est un jardin algérois faisant le lien entre la basse Casbah et Alger-Centre, ouvert en 1845 ou 1853. Sa superficie totale est de 5 500 m². Il a été aménagé en même temps que l’Opéra d’Alger dans un axe qui descend de la Casbah vers la Gare ferroviaire et le Port. Il est historiquement un lieu où se croisent les marins et (…)

Posté dans الأخبــار, الجــزائــر

Le mystère de Sidi M’hamed, l’homme aux deux tombes

Le mystère de Sidi M’hamed, l’homme aux deux tombes

play button

Sidi M’hamed Bou Qobrine (« l’homme aux deux tombeaux »), est une personnalité soufie du xviiie siècle originaire des montagnes de Kabylie. Il est le fondateur de la confrérie soufie Rahmaniya. Sur la liste des saints d’Alger, figure ce nom célèbre, qui a été donné à un quartier, puis à une commune de la wilaya d’Alger. Trés jeune, Sidi M’hamed Ibn Abderrahmane commence à étudier les sciences religieuses d’abord (…)

Posté dans Actualités, Culture, Histoire, Pays

2ème édition du concours de slam féminin à Tizi Ouzou

2ème édition du concours de slam féminin à Tizi Ouzou

play button

Amies poétesses et slameuses, à vos claviers et stylos ! Après Constantine, c’est à Tizi ouzou que va avoir lieu la deuxième édition du concours de slam féminin. Un nouvel appel à participation a ainsi été lancé sur le thème « Femmes et libération ». Les textes, écrits ou enregistrés en arabe, en français, en tamazight ou (…)

Posté dans الأخبــار, ثــقافــة, آداب