Ouyahia : les migrants sont « source de crime, de drogue et de plusieurs autres fléaux »

A contre-courant de toutes les positions officielles prises ces dernières semaines sur le sujet migratoire, Ahmed Ouyahia a tenu des propos particulièrement virulents – et déplacés – concernant les migrants subsahariens en Algérie.

Alors que le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, avait rejeté toute forme de racisme et rappelé que les Algériens étaient des Africains, le directeur de cabinet du président prend une position inverse en reprenant les clichés les plus éculés sur les migrants. Pour Ouyahia, ceux-ci sont « source de crime, de drogue et de plusieurs autres fléaux ». 

Ces propos ont suscité stupeur et colère. L’organisation de défense des droits de l’Homme, Amnesty International, a réagi dans un communiqué à ce qu’elle qualifie des « propos graves et choquants ». Le Parti des Travailleurs a quant à lui qualifié les propos de Ouyahia de « xénophobes ».

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Afrique


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

La Mauritanie déclare sa frontière avec l’Algérie zone militaire interdite aux civils

La Mauritanie déclare sa frontière avec l’Algérie zone militaire interdite aux civils

play button

La Mauritanie a déclaré la frontière mauritano-Algérienne comme étant une zone militaire strictement interdite aux civils. Cette décision est motivée par le flux important de trafics et intervient quelques jours après l’annonce du lancement du G5 Sahel. Le Ministère de la défense Mauritanien a diffusé hier un communiqué qui indique : « le ministère de (…)

Posté dans Actualités, Afrique, Afrique du nord

Le gouvernement veut prendre des mesures d’urgence face à l’afflux de migrants illégaux

Le gouvernement veut prendre des mesures d’urgence face à l’afflux de migrants illégaux

play button

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a affirmé lundi à Alger que le gouvernement était en phase de « prendre des mesures urgentes » pour faire face au flux important de migrants clandestins, derrière lequel se cache des « réseaux organisés », précisant que le phénomène constitue désormais « une menace pour la sécurité nationale ». Abdelkader Messahel a affirmé (…)

Posté dans Actualités, Afrique, Afrique du nord