Belaid Abane: « Abane avait une vision politique et ses adversaires des appétits de pouvoir »

Belaïd Abane est professeur de médecine et auteur de plusieurs livres, mais également le neveu de Abane Ramdane, l’architecte politique de la Révolution, assassiné en 1957. Son dernier livre est intitulé « Nuages sur la Révolution. Abane au cœur de la tempête » et paru aux Éditions Koukou. Nous l’avons rencontré à Paris. Après avoir raconté son parcours, Belaid Abane revient sur le rôle éminent d’Abane Ramdane dans la Révolution, l’un des trois protagonistes, selon lui, qui a pu incarner totalement la lutte pour l’indépendance avec Ben Bella et Krim Belkacem.

Revenant sur la polémique survenue en octobre 2015 lorsque l’ancien ministre de l’Intérieur Dahou Ould Kablia (par ailleurs président de l’association des anciens du Malg) avait déclaré publiquement que l’assassinat d’Abane Ramdane était légitime, son neveu explique qu’il s’agissait là de « l’avis d’un clan », qui était alors opposé à Abane, « le clan qui l’a tué », c’est-à-dire celui de Boussouf.

Belaid Abane indique en outre comment la figure de son oncle continue d’exister dans l’imaginaire collectif, même 60 ans après sa mort, comme l’un des pères politiques de la Révolution, malgré sa mise à l’écart historique par ses rivaux après l’Indépendance.

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités, Histoire, Politique


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

Et pour quelques dollars de plus

Et pour quelques dollars de plus

play button

Et pour quelques dollars de plus (Per qualche dollaro in più) est un western spaghetti réalisé par Sergio Leone en 1965. Ce film est le deuxième volet de la trilogie du dollar, qui comprend également Pour une poignée de dollars (Per un pugno di dollari, 1964) et Le Bon, la Brute et le Truand (Il buono, il brutto, il cattivo, 1966). Deux chasseurs de prime recherchent (…)

Posté dans Actualités, Culture, International, Loisirs

Kamel Daoud : «L’exploitation de la colonisation de l’Algérie doit cesser»

Kamel Daoud : «L’exploitation de la colonisation de l’Algérie doit cesser»

play button

nvité ce lundi matin de Thomas Sotto sur Europe 1, l’écrivain algérien, qui publie Mes Indépendances, réagit aux propos du leader d’En Marche ! et estime que la réconciliation est nécessaire pour construire l’avenir. Pour Kamel Daoud, il n’est plus temps de ressasser l’histoire. Invité de la matinale d’Europe 1 ce lundi 20 février, l’écrivain et journaliste algérien, interrogé sur (…)

Posté dans Actualités, Afrique, Afrique du nord, Bouteflika, France, International