A Paris, l’IMA rendra hommage à Amar Ezzahi en décembre prochain

Un hommage à Amar Ezzahi, disparu en novembre 2016, animé par le chanteur Kamel Aziz est prévu le 3 décembre prochain à l’Institut du Monde Arabe (Ima) à Paris, ont annoncé les organisateurs. 

Chantre de la chanson chaâbie, Amar Ezzahi avait régné en maître sur ce genre populaire auquel il avait consacré plus de 50 ans de sa vie.

Des funérailles populaires à la mesure de la notoriétéde l’artiste et de sa légendaire discrétion avaient été organisées dans les rues d’Alger, envahies à cette occasion par des milliers de fans venus de touts les coins d’Algérie.

L’Ima, une institution à vocation culturelle, œuvre, depuis sa création en 1987 à faire connaitre les cultures plurielles des pays arabes, tout en se posant comme une tribune d’échanges et de dialogue entre le Nord et le Sud.

Doté d’un budget annuel de 24 millions d’Euros, fourni à parts égales par la France et l’ensemble des 22 pays arabes, membres de son Conseil d’administration, l’institut accueille régulièrement des artistes de tous bords.

APS

Partagez sur vos réseaux sociaux à partir de Chouf-Chouf.com !

Posté dans Actualités, Amar Ezzahi, Musique


Premier media vidéo participatif sur l'Algérie

Autres vidéos

أنا_كمان#, le « #MeToo » arabe des femmes pour dénoncer le harcèlement sexuel

أنا_كمان#, le « #MeToo » arabe des femmes pour dénoncer le harcèlement sexuel

play button

Dans le sillage de l’affaire Weinstein, qui a mis en lumière le problème du harcèlement des femmes et l’impunité des hommes qui le pratique, un hashtag a été lancé, #MeToo, qui fait fureur aux Etats-Unis. Lancé par l’actrice Alyssa Milano, également victime de Harvey Weinstein, le hashtag a été repris par des milliers de femmes (…)

Posté dans Actualités, Droit des femmes, Monde arabe

Un malade mental sème la terreur dans un village de Kabylie

Un malade mental sème la terreur dans un village de Kabylie

play button

Un individu, présumé d’être un malade mental, continue d’agresser à l’arme blanche des personnes dans la localité de Boudjemaa près de Tizi Ouzou. Il aurait déjà agressé 33 personnes et en aurait tué un homme, Samir Kebir, père d’un enfant. Les villageois interpellent les autorités pour qu’elles réagissent et arrêtent l’individu. Partagez sur vos réseaux (…)

Posté dans Actualités